Wednesday, March 14, 2007

About Olympe de Gouges/ À propos d'Olympe de Gouges

(IntLawGrrls' 1st bilingual entry) Marie Gouze (May 7, 1748-November 3, 1793), best known by the name Olympe de Gouges, was a literary woman who became a political activist and polemicist from 1788 until she was guillotined in 1793. She wrote numerous works advocating civil and political rights for women. One of these was a Declaration of the Rights of Woman and of the Citizen -derived from the 1789 Declaration of the Rights of Man and the Citizen. Olympe's Declaration affirmed that both sexes enjoy equal civil and political rights, and insisted that women be given the "natural" rights that prejudice had taken away from them. She also wrote in favor of the abolition of the enslavement of Africans. Her play "Enslavement of Blacks" was published in 1792, though it had entered the répertoire of the Comédie-Française June 30, 1785 under the name of "Zamora and Mirza, or the Fortunate Shipwreck." This play, along with "The Market of Blacks" (1798), and "Thoughts About Black Persons" (1788), allowed her to join the abolitionist Society of the Friends of Blacks, created in 1788 by Brissot. Brissot wrote of her in his unpublished letters, and then in 1808 Abbé Grégoire placed her on a list of "those courageous men who pleaded the cause of the unfortunate Blacks." Olympe has become a symbol for women's liberation movements and for humanism in general.

* * * *

Marie Gouze (7 mai 1748 - 3 novembre 1793), plus connue sous le nom d'Olympe de Gouges, était une femme de lettres devenue femme politique et polémiste de 1788 sa mort sur l'échafaud en 1793. Elle a laissé de nombreux écrits en faveur des droits civils et politiques des femmes (elle avait rédigé une Déclaration des Droits de la Femme et de la Citoyenne, calquée sur la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789, dans laquelle elle affirmait l'égalité des droits civils et politiques des deux sexes, insistant pour qu'on rende la femme des droits "naturels" que la force du préjugé lui avait retiré) et de l'abolition de l'esclavage des Noirs (la pièce qui la rendit célèbre en son temps est "l'Esclavage des Noirs" publié sous ce titre en 1792, inscrite au répertoire de la Comédie-Française le 30 juin 1785 sous le titre de "Zamore et Mirza, ou l'heureux naufrage". Cette pièce et une autre intitulée "le Marché des Noirs" (1790), ainsi que ses "Réflexions sur les hommes nègres" (1788) lui ont permis de rejoindre la "Société des amis des Noirs" - le lobby des abolitionnistes - créé en 1788 par Brissot qui parle d'ailleurs d'elle dans ses lettres inédites, puis d'ètre citée par l'abbé Grégoire, dans la liste "des Hommes courageux qui ont plaidé la cause des malheureux Noirs" en 1808). Elle est devenue emblématique des mouvements pour la libération des femmes, pour l'humanisme en général.

4 comments:

Anna Koransky said...

Bravo, you did it!

Grace O'Malley said...
This comment has been removed by the author.
Lakshmi Bai said...

Bienvenue, Olympe de Gouges! C'est un plaisir de vous accueillir au blog.

Grace O'Malley said...

Bienvenue au blog IntLawGrrls, Mme de Gouges!